Design iconique du XXe siècle (2)

Bonjour mes lecteurs !

Il y a quelques semaines, je vous faisais découvrir ici mon premier tour d’horizon du design du XXème siècle. Ce second volet se focalise sur les années 50 et 60, deux décennies très riches en terme de créativité. Ici encore, j’ai choisi 10 pièces qui ont traversé les décennies sans prendre une ride, marquant l’histoire du design par leur aspect intemporel et innovateur.

1. Fauteuil DAW de Eames – 1950

En 1948, le couple formé par Charles et Ray Eames participe à un concours organisé par le MoMA de New-York où ils présentent une chaise avec une coque d’assise moulée, adaptée à l’anatomie humaine. Au cours de leur recherche sur les matériaux alternatifs, ils découvrent la résine de polyester renforcée de fibre de verre. Ils créent ainsi une gamme de sièges fabriqués exclusivement par Herman Miller et initialement disponibles en 3 coloris neutres (gris, ivoire, taupe) dont le modèle DAW (= Dining height Armchair Wooden base). Lancée sur le marché en 1950, les coques de cette chaise multifonctionnelle peuvent être combinées à une variété de piétements pour répondre à différents besoins. En raison de leur énorme popularité, le choix des piétements et des couleurs a été élargi par la suite.

1. Fauteuil DAW.jpg
Fauteuil DAW – Source pamono.fr

2. Fauteuil Diamond de Harry Bertoia – 1952

Le designer et sculpteur italien naturalisé américain Harry Bertoia expérimenta avec des fils de métal soudés pour créer une gamme de sièges au design sculptural, dont le mythique fauteuil Diamond. Fabriqué par Knoll International, il est considéré comme le plus grand succès de la collection. Sa construction basée sur un processus complexe – par lequel le fil d’acier est étiré et soudé point par point à la main – donne à ce fauteuil métallique une impression saisissante de souplesse et de légèreté. Mais c’est surtout sa forme sophistiquée évoquant celle d’un diamant qui en fait un objet légendaire. Son succès fut tel qu’Harry Bertoia put ensuite se consacrer à la sculpture sans plus se préoccuper des questions financières…

2. fauteuils-diamond-harry-bertoia-pour-knoll.jpg
Fauteuil Diamond – Source design-market.fr

3. Porte-manteau Hang It All de Eames – 1953

Devenu un vrai classique du design, voici une autre création du couple Charles et Ray Eames : le porte-manteau Hang It All composé de boules de bois aux couleurs vives. Telle une sculpture insolite et pleine de gaieté, voici une alternative ludique aux patères banales ! C’est à Ray que l’on doit l’agencement des couleurs de la version originale multicolore. Initialement destiné aux écoles et conçu pour encourager les enfants à y suspendre « toutes leurs affaires » – comme son nom l’indique – c’est un objet éducatif et social pour apprendre par le jeu. Grâce à l’espace régulier qui sépare les boules, le porte-manteau peut être étendu à l’infini. Edité par Vitra, il est aujourd’hui décliné dans plusieurs nuances et 2 teintes de bois (noyer, frêne noir).

3. porte-manteau-hang-it-all-eames 1953 vitra.jpg
Porte-manteau Hang It All – Source vitra.com

4. Chaise 3107 de Arne Jacobsen – 1955

Emblématique du design scandinave des années 50, cette chaise a été créée par l’architecte danois Arne Jacobsen, un des designers les plus influents du XXème siècle. Son style se caractérise par l’utilisation de courbes dynamiques dans un design minimaliste, mêlant forme et fonctionnalité. La chaise Série 7 est une évolution de la chaise Fourmi du même designer, avec un dossier moins cintré associé à quatre pieds en acier pour plus de stabilité. Fabriquée d’une seule pièce en contreplaqué moulé sous pression par l’entreprise Fritz Hansen, c’est la chaise empilable la plus vendue dans le monde. Elle est disponible dans de nombreuses versions (rembourrée, avec accoudoirs ou roulettes).

4. chaise série 7 modèle 3107 jacobsen 1955 V&A copy.jpg
Chaise 3107 – Source vam.ac.uk

Contrairement à la croyance populaire, la chaise sur laquelle la strip-teaseuse Christine Keeler posa nue en 1963 – en plein scandale érotico-politique de « l’Affaire Profumo » – n’est pas la classique 3107 mais une copie probablement due à Heal’s London, au design moins élégant et avec une ouverture grossière dans le dossier pour contourner l’infraction au droit d’auteur.

4. chaise Keeler jacobsen 1960-62 v&A 2.jpg
Chaise Keeler – Source vam.ac.uk / Photo © Lewis Morley

5. Table Tulipe de Eero Saarinen – 1956

Pionnier du design moderne, l’architecte américain d’origine finlandaise Eero Saarinen souhaitait résoudre le « monde désordonné, confus et laid » qui règne sous les tables. Pour Knoll International, il imagina cette mythique pièce de mobilier avec un piédestal unique au lieu des quatre pieds traditionnels, suggérant ainsi une liberté de mouvement. Le socle en fonte d’aluminium laqué supporte un plateau en marbre (également disponible de nos jours en bois ou laminé), tandis que la coque des chaises assorties est en fibre de verre. Ses lignes épurées et son style futuriste font de cette table un classique du design moderne. La chaise Tulipe est d’ailleurs devenue la pièce maîtresse du vaisseau spatial dans la série « Star Trek ».

6. Table Tulipe 1956.jpg
Table Tulipe – Source galerie-atena.com

6. Etagères FM Reolsystem de Kai Kristiansen – 1957

Kai Kristiansen est un designer danois majeur du style scandinave des années 50 et 60. Très connu pour ses sièges (chaise 42 ou fauteuil Paper Knife), une de ses créations phare est le FM Reolsystem – littéralement « système d’étagères » – qui apporte la preuve de son excellence tant dans la forme que dans la fonction. Ce système mural, modulable et interchangeable, fut conçu pour offrir une flexibilité maximale avec une combinaison infinie d’étagères et de meubles de rangement à monter sur des crémaillères métalliques. Fabriqué en teck ou en palissandre par Feldballes Møbelfabrik, son concept a rencontré un immense succès en Scandinavie, mais aussi en Europe et aux États-Unis.

6. Etagères FM Reol kai-kristiansen 1957 antiquesandmodern.com.jpg
Système FM Reol – Source antiquesandmodern.com

7. Chaise Panton de Verner Panton – 1960

Avec une prédilection pour les matériaux modernes, combinée avec des couleurs vives et des lignes innovantes, le designer danois Verner Panton créa des pièces uniques et singulières qui ont profondément marqué les années 60. La Panton Chair (ou S Chair) est devenue un classique de l’histoire du mobilier. Première chaise en plastique moulée d’une seule pièce, elle est commercialisée en série par Vitra en 1967. Après quelques mutations techniques, elle est enfin produite en 1999 selon la vision souhaitée par son créateur : en polypropylène teinté dans la masse, avec une finition mat qui la rend utilisable à l’extérieur. Sa structure en porte-à-faux alliée à une forme organique et la souplesse de sa matière lui confèrent un grand confort.

7. Chaise Panton 1960 3615design.com.jpg
Chaise Panton – Source 3615design.com

8. Lampadaire Arco de Pier Giacomo Castiglioni – 1962

Les années 50 et 60 marquent le renouveau du design italien. Les frères milanais Achille et Pier Giacomo Castiglioni se consacrent à créer des objets visuellement attrayants, mais aussi technologiquement innovants. A la recherche de l’inspiration au quotidien, ils travaillent souvent avec des objets trouvés ou des composants. Le lampadaire Arco est conçu dans cette veine du ready-made : un socle en marbre blanc de Carrare, une tige en acier inoxydable équipée de trois arceaux télescopiques et un réflecteur orientable en aluminium poli. Il est toujours produit par le fabricant italien de luminaires Flos.

Lampe-Arco-design-Achille-Castiglioni-1962.jpg
Lampadaire Arco – Source flos.com

9. Tabouret Tam Tam de Henry Massonnet – 1968

Ce tabouret en plastique a été créé par le designer et chef d’entreprise français Henry Massonnet. Icone pop, sa forme rappelle celle d’un sablier : il est composé de 2 pièces identiques, coniques et creuses, qui s’emboîtent l’une dans l’autre, et d’un couvercle convexe servant d’assise. Initialement destiné aux pêcheurs (!), il est devenu très populaire grâce à une photographie le présentant aux côtés de Brigitte Bardot, parue dans Ici Paris. Dix ans après sa création, il avait déjà été vendu à 12 millions d’exemplaires ! Devenu un objet culte, il est toujours produit de nos jours (en polypropylène) par la société Stamp fondée par Massonnet, installée au sein de la « Plastics Vallée » dans les montagnes du Jura.

9. tabouret-tam-tam-henry-massonnet-stamp-1968 pinterest.jpg
Tabouret Tam Tam – Source pinterest.fr

10. Fauteuil Bulle de Eero Aarnio – 1968

Le fauteuil Bulle (Bubble Chair) a été conçu en 1968 par le designer finlandais Eero Aarnio. Considéré comme un classique du design industriel, il a fait avancer l’usage du plastique dans la conception du mobilier. Le fauteuil est suspendu par une chaîne, ce qui donne à son utilisateur la sensation de flotter, un peu comme dans une bulle. Distribué par Adelta, il est constitué d’un cercle en acier sur lequel est encastrée une demi-sphère en acrylique transparent qui dispose de coussins en cuir ou en tissu de polyuréthane. A l’allure psychédélique, ce siège procure un agréable sentiment d’isolement et amortit les sons, même dans un environnement bruyant. Ne dit-on pas « être dans sa bulle » 😃 ?

10. bubble-chairs_eero aarnio 1968.jpg
Fauteuil Bulle – Source eeroaarnio.com

J’espère que cet article vous aura plu et fait découvrir quelques pièces de design magnifiques ! Laquelle est votre préférée ? 😊

N’oubliez pas de vous abonner sur Instagram ou Facebook pour vous tenir informé(e)s des prochains publications !

Bonne soirée,
Agnès

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s