Des goûts et des couleurs…

Bonsoir tutti !

Cet article n’est pas un traité sur la couleur, mais plutôt un aide-mémoire sur les couleurs et les règles de base pour bien les associer. Dans la mode – comme dans la décoration – les mêmes principes d’association s’appliquent pour créer des ensembles neutres ou colorés, sobres ou éclatants, discrets ou audacieux, mais toujours chic et harmonieux.

La représentation ordonnée des couleurs s’appuie sur le cercle chromatique, utilisé par les peintres et les teinturiers depuis le XVIIIème siècle, puis plus proche de nous dans le domaine des arts graphiques, du design industriel et de la mode. On doit sa version moderne au peintre et enseignant suisse Johannes Itten (1888-1967) qui a combiné le cercle avec le triangle des couleurs primaire pour créer une palette de 12 couleurs qui se succèdent dans l’ordre de celles de l’arc-en-ciel et sont divisées en 2 catégories : les couleurs froides (bleu, vert, violet) et les couleurs chaudes (jaune, orange, rouge).

cercle-chromatique
Cercle chromatique selon Johannes Itten (1928)

1. Notions de base

Il existe 3 couleurs primaires : jaune, rouge, bleu.

Une couleur secondaire résulte du mélange à part égale de 2 couleurs primaires :
• Jaune + rouge = orange
• Rouge + bleu = violet
• Bleu + jaune = vert

Les couleurs tertiaires (au nombre de 6) sont le mélange d’une couleur primaire et d’une couleur secondaire :
• Jaune + vert = vert chartreuse
• Jaune + orange = ocre
• Rouge + orange = vermillon
• Rouge + violet = pourpre
• Bleu + violet = indigo
• Bleu + vert = turquoise

Petit lexique
• Saturation : une couleur dans sa plus haute chromacité et pureté.
• Intensité : valeur plus ou moins faible ou forte d’une couleur.
• Tonalité : degré de saturation et d’intensité d’une couleur (= ajout de gris).
• Teinte : une couleur à laquelle on ajoute du blanc (= plus claire).
• Nuance : une couleur à laquelle on ajoute du noir (= plus foncée).

2. Le chaud et le froid

Couleurs froides

Ce sont les couleurs situées sur la gauche du cercle chromatique : bleu, vert, indigo, violet, turquoise, etc… En décoration d’intérieur, on les appelle couleurs passives, car elles ont tendance à apparaître plus éloignées de notre regard, à « repousser les murs » en quelque sorte, et donc à agrandir une pièce – au même titre que les couleurs claires et pastel. Les couleurs froides ont aussi des propriétés apaisantes et sont privilégiées dans les pièces où l’on souhaite être au calme, comme les chambres à coucher et les salles de bains.

chambre homeidea.co.jpg
Une chambre en vert céladon

Couleurs chaudes

Ce sont les couleurs situées sur la droite du cercle chromatique : jaune, orange, rouge, pourpre, ocre, etc… En décoration d’intérieur, on les appelle couleurs actives, car elles ont tendance à apparaître plus proches de notre regard, à « rapprocher les murs » en quelque sorte, et donc à rétrécir une pièce – au même titre que les couleurs foncées. Les couleurs chaudes ont aussi des propriétés toniques et sont privilégiées dans les pièces où l’on souhaite une ambiance intimiste ou conviviale, comme le salon et la salle à manger.

Salon orange
Un salon vitaminé orange avec des touches de bleu

Couleurs neutres

Elles ne sont pas présentes sur le cercle chromatique : ce sont les crème, beige, taupe, gris, blanc et noir, qui s’apparentent aux tons naturels que l’on trouve dans la nature (pierre, terre, sable). Idéales pour équilibrer ou pour mettre en valeur une couleur vive, elles s’accordent avec tout.

Intérieur neutre Kelly hoppen.jpg
Une décor aux tons neutres par la décoratrice anglaise Kelly Hoppen

3. Les associations de couleurs

Association complémentaire

On associe une couleur primaire et sa couleur complémentaire, celle qui se trouve à l’opposé sur le cercle chromatique : bleu + orange / rouge + vert / jaune + violet. En décoration, elle est considérée comme apportant l’équilibre idéal, car elle comporte toujours une couleur froide et une couleur chaude, mais l’une doit être dominante par rapport à l’autre. Pour créer une tenue contrastée, 2 couleurs fonctionnent mieux, mais on peut y ajouter une troisième si l’on est à l’aise (un neutre ou un accent). Petit conseil : ces couleurs contrastées ont tendance à couper et à tasser la silhouette si on les utilise séparément en haut et en bas (comme dans l’exemple du pantalon vert + chemisier rouge). A adopter de préférence si l’on est mince et élancée, ou dans une nuance plus douce et donc moins tranchée.

Contraste Pinterest.jpg
Couleurs complémentaires – Source Pinterest.fr

Association analogue

On associe 2 ou 3 couleurs très proches (adjacentes) sur le cercle chromatique : par exemple le jaune et le vert, que l’on peut décliner en jaune moutarde + vert olive + kaki, ou le bleu et le vert, à décliner en bleu Klein + turquoise + vert émeraude, ou encore le rouge et l’orange, que l’on combinera avec du violet ou du pourpre. Les couleurs peuvent être claires ou foncées, très intenses ou presque neutres.

Analogue copy.jpg
Associations analogues – Source Pinterest.fr

Association complémentaire analogue

Comme son nom l’indique, c’est un mix des deux précédentes. Il s’agit d’associer 1 couleur avec sa complémentaire + les 2 couleurs adjacentes à celle-ci. Prenons l’exemple de l’orange : sa complémentaire est le bleu, les couleurs adjacentes au bleu sont le turquoise et l’indigo. Ces couleurs fonctionnent donc bien ensemble et nous pouvons les associer sans problème : orange + bleu + indigo + turquoise. Si on enlève la couleur complémentaire en gardant les 2 adjacentes, on se retrouve avec une association complémentaire adjacente, à savoir : orange + indigo + turquoise.

Orange indigo copy
Association complémentaire adjacente : orange, indigo & turquoise

Association triadique

Elle associe 3 couleurs placées à équidistance sur le cercle chromatique. Nous obtenons ainsi 4 palettes de couleurs possibles :
– Triade de couleurs primaires : jaune + rouge + bleu
– Triade de couleurs secondaires : orange + violet + vert
– Triade de couleurs tertiaires 1 : ocre + pourpre + turquoise
– Triade de couleurs tertiaires 2 : vermillon + indigo + vert chartreuse.

Triade copy.jpg
Robe Mondrian de Saint-Laurent / Palette triadique secondaire

4. Autres techniques d’association

Monochrome

Le plus basique, consistant à composer une tenue avec une seule et même couleur. Mais attention, si cela paraît facile, il faut savoir mélanger différentes matières pour apporter du relief et de la profondeur à la tenue. Prenons le cas d’un total look noir : on joue sur le contraste mat et brillant ou lisse et texturé (daim + sequins / cuir + dentelle / vinyle + drap de laine) et le jeu de la transparence.

Total look.jpg
Monochromes noir et rouge – Source marieclaire.fr / elle.fr

Camaïeu

C’est le fait d’associer différentes pièces d’une seule couleur déclinée en plusieurs teintes et nuances. L’effet créé est une tenue tout en subtilité, dans l’esprit d’un dégradé : beige + camel, rose + framboise, turquoise + vert d’eau. Cette technique – qui s’apparente au monochrome – est à privilégier pour allonger et affiner la silhouette, car il y a une harmonie et une continuité dans les couleurs.

Camaieu.jpg
Camaïeu aux défilés TIBI et VALENTINO – Photo © Imaxtree

Color-blocking

En vogue depuis quelques années, il consiste à mixer 2 ou 3 blocs de couleurs très flashy (primaires, complémentaires, analogues) pour un contraste maximum. On privilégie des couleurs unies, des coupes épurées et graphiques pour laisser parler les couleurs. La tendance 2018-2019 retiendra l’orange, le jaune citron, le turquoise et l’ultra-violet.

Color block 2.jpg
Color-blocking – Source Pinterest.fr

Noir & blanc

Le blanc et le noir ne sont pas des couleurs à proprement parler, mais plutôt des « valeurs ». Elles sont idéales pour modérer un look trop coloré ou illuminer une tenue trop sombre. On peut aussi composer un ensemble en noir et blanc : sobre, élégant et ultra-chic, dans l’esprit du smoking noir avec chemise blanche. L’hiver 2018-2019 verra le retour des accessoires blancs (sacs et chaussures), une tendance à doser avec soin… Sinon, une paire de baskets blanche de belle qualité twiste une tenue un peu trop sage ou trop classique.

Une astuce pour équilibrer la silhouette : sachez que le noir a tendance à amincir et le blanc à grossir. On portera donc les couleurs sombres sur les parties de notre corps que l’on souhaite atténuer (par exemple là où nous avons des rondeurs…) et les plus claires (ou vives) qui attirent le regard, sur les parties que l’on veut étoffer ou mettre en valeur.

noir & blanc.jpg
Esprit graphique en noir & blanc

Pastels

Les pastels sont les teintes les plus claires d’une couleur, avec un ajout élevé de blanc qui apporte de la douceur : vert d’eau, abricot, rose dragée, bleu layette, jaune beurre. Féminins, frais et lumineux, on les privilégie au printemps et en été. Assimilées aux looks romantique, « girly » ou bohème, ces teintes sont idéales pour toute sorte d’occasions : mariage, baptême, fête champêtre, etc… Du fait de leur tonalité très douce, les pastels sont faciles à accorder et se prêtent très bien au jeu du camaïeu.

Pastel.jpg
Rose poudré et bleu layette

5. Derniers conseils

Pour créer un look élégant et abouti, on privilégie la qualité : de belles matières, de bonnes coupes et des finitions soignées.

On se limite à 3 couleurs maximum, 2 est plus sûr si on ne maîtrise pas complètement le sujet. Pour les moins aguerries, on partira d’une base plutôt neutre et on introduira la couleur par touches, dans les accessoires par exemple.

On soigne son apparence : cela semble une évidence, et pourtant…!  Un look pointu perdra de sa superbe si la personne qui le porte semble négligée… Alors, Mesdames, ne sortez jamais sans vos cheveux lavés et bien coiffés, une manucure soignée, des vêtements repassés et des chaussures impeccables.

On n’associe pas son maquillage à la couleur de ses vêtements ! Ça se faisait il fut un temps (années 80 et 90), mais ce n’est plus du tout la tendance. On risque de ne pas avoir une apparence moderne, et en plus ça vieillit…

On dépareille les accessoires : on évite d’assortir la couleur de ses chaussures à celle de son sac, car cela peut rendre une tenue trop classique. Exception dans le cas d’un look hyper branché, tendance et pointu, où il est permis d’assortir. Au même titre que l’on évite les bijoux trop semblables qui font parure (sauf dans le cas d’une parure en strass ou pierres précieuses pour un événement glamour avec tenue de soirée). Et n’hésitez pas à mélanger l’argenté et le doré.

A mon sens, en dehors des règles théoriques, la couleur est avant tout une question d’humeur, d’envie et de confiance en soi ! J’espère que ce petit tour d’horizon vous aura aidé et plu… La mode est fun, la mode est innovante, alors amusez-vous !

N’oubliez pas de vous abonner sur Instagram ou Facebook pour vous tenir informé(e)s des prochains articles…

Bonne soirée, à bientôt ! 😘
Agnès

8 commentaires sur « Des goûts et des couleurs… »

  1. J’adore cet article ! Je n’avais pas commenté à l’époque de sa publication, alors comme je suis dans le coin j’en profite aujourd’hui !
    Très complet et super bien illustré, un vrai régal pour les yeux !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s